Dream Nation festival programmation

Dream Nation assoit sa position de festival immanquable avec l’annonce des premiers noms de sa programmation.

Dream Nation s’est inscrit parmi les incontournables du paysage électronique français, en fédérant toutes les communautés aficionados de musiques actuelles. C’est grâce à un événement complet, proposant différents formats sur 3 jours, et une immersion pluridisciplinaire dans un univers onirique, que le festival Dream Nation a su conquérir un public venu de tous horizons.

Plus que jamais, la scène électronique française est suspendue dans l’espoir de voir revivre la fête. Et si l’avenir semble incertain pour beaucoup de structures, l’annonce des premiers noms du festival Dream Nation, qui se déroulera du 18 au 20 Septembre, laisse entrevoir un souffle de liberté avec un plateau riche en têtes d’affiches.

Comme chaque année, le main event du Samedi soir est au cœur de toutes les surprises. Pour cette édition, c’est une nouvelle stage Techno outdoor qui est venue s’ajouter au 4 scènes initiales. Et c’est aux mythiques Docks de Paris que s’uniront les vibration des 5 plateaux.

Techno stage : b2b inédit et nouvelle génération

Après avoir embrasé l’ADE avec un set qui a marqué les anales de la musique électronique, c’est pour un b2b inédit à Paris, que Paula Temple et SNTS seront à nouveau réunis. La porte drapeau d’une Techno industrielle puissante et l’implacable artiste masqué, délivreront certainement l’une des performance les plus immanquables du festival. Armée pour rivaliser avec les meilleurs plateaux du genre, la Techno stage accueillera également le figure de proue de la nouvelle génération de la scène Acid, Jacidorex. L’avant garde de la Techno sera aussi fièrement représentée avec le duo allemand SHDW & Obscure Shape, ainsi que la jeune artiste ambivalente Sentimental Rave.

Hard Music stage : mastodontes internationaux et performances hors normes

Peu représentée à Paris, la scène Hard Music est probablement l’une des plus attendues du festival Dream Nation. Avec une programmation internationale digne des plus grands événements du genre, le plateau promet d’inonder les amateurs de Hardcore et de Hardstyle, d’une vague de BPM puissante. On retrouvera donc, pour la première fois à Paris, le phénomène raw Hardstyle, Warface. Seront également présents, les poids lourds du Hardcore italien Anime et Mad Dog, ainsi que le crew français emblématique Casual Gabberz. Enfin, personnage le plus singulier de cette première vague d’artiste, The Satan délivrera son live mythique, oscillant entre Drum&Bass, Uptempo et Hardcore.

Dream Nation Hard Stage

Bass Music stage : expérimentation intergénérationnelle et duo mythiques

Egalement riche en têtes d’affiches internationales, la Bass Music stage réserve elle aussi son lot d’émotions. Elle signe notamment le grand retour sur la scène française, du prodige du Dubstep, Eptic. On retrouvera aussi l’un des dj les plus demandés du moment, Spaces Laces. C’est en repoussant les limites de la conception sonore, que l’américain s’est forgé une réputation solide au sein de la nouvelle génération de la scène Dubstep. Coté Drum&Bass, les vétérans Audio et Ed Rush seront présents sous leur allias Killbox, ainsi que le duo composé des pionniers Allemands Misanthrop et Face.

Trance Stage : prodiges et personnalités artistiques singulières

Scène la plus onirique du festival, c’est un plateau de maestro du genre, qui fera voyager le public dans une univers psychédélique. Seront présents, Neelix, icône de la scène Progressive Trance grâce à un style atypique et un groove imparable, Berg, fervent activiste de la scène Psytrance Progressive Israélienne, le légendaire Ajja et son énergie communicative, ainsi que le jeune Français Unlogix qui promet déjà d’assurer la relève de la scène Trance et Goa Minimal.

Retrouvez les informations complètes du festival sur la page Dream Nation et sur le site web.

Plus d'articles
dettmann
Marcel Dettmann offre un inédit de Lattice pour bien commencer l’année