Techno MSKD EP

MSKD revient avec une quatrième réalisation introspective teintée de mystique.

Né de la nouvelle génération d’artistes parisiens, caractérisée par une orientation résolument rave 90′ et un désir de retour aux sources primitives de la Techno, MSKD s’est affirmé en tant que producteur et DJ grâce à un style immersif et mélodieux. Prolifique, de prestigieux labels du genre, tels que Carcères Records ou encore Mainmise, ont déjà signé plusieurs de ses productions. En l’espace de deux ans, le jeune producteur à su imposer sa marque de fabrique, un savent mélange entre une Techno pure et incisive, et des mélodies profondément hypnotiques. Il fait également ses preuves à l’international via notamment le label Industrial Techno United qui à vu sortir son titre phare “Rave X​-​008”.

C’est dans un besoin d’expression musicale sans limites, qu’il développe également un alias, Ghost Effect, avec lequel il prend une orientation plus industrielle, marquant une rupture avec avec l’univers atmosphérique des son alias originel.

         

 Alea Jacta Est EP 

 

Avec ce quatrième EP sorti sur son propre label Diligences, MSKD affirme son talent de producteur et ancre une personnalité artistique ambivalente. En collaboration avec Vizionn, dont les clips et réalisations audiovisuelles sont déjà omniprésentes dans la sphère Techno, et abondent sur la chaîne Jaelos, “Alea Jacta Est” constitue une véritable invitation à  l’introspection.

“Alea Jacta Est est un des Eps que j’ai mis le plus de temps à produire, plus de 8 mois pour être exact. Le but était vraiment de produire quelque chose de beaucoup plus cinématique, chaque track a son identité et des émotions à revendre. Pour moi c’était aussi l’occasion de m’ouvrir à d’autres formes de sonorités, et d’être un peu plus moi même, sans pour autant rejeter le thème que je voulais aborder qui est l’antiquité en Grèce. C‘est pourquoi j’ai décidé de vraiment me baser sur une large gamme de synthétiseurs numériques avec lesquels je travaillais depuis longtemps via mon logiciel favoris Ableton.”

Avec une introduction suggestive, laissant libre court à une exploration musicale teintée de mystique et de modulations mécaniques, MSKD nous invite à entrer dans son univers dès les premières notes de l’EP. 
Le premier titre “Telus”, fait une arrivée fracassante avec un kick puissant et régulier. L’omniprésence de nappes synthétiques langoureuses et de souffles mystiques au reverb enivrant, affirme la couleur spirituelle de l’EP. Le clip de Vizionn établit une parfaite analogie de l’atmosphère réflective du titre, avec un plan centré sur une ombre fantomatique divaguant au gré de la musique, associé avec une colorimétrie dés-saturée aux teintes bleuâtres.

“J’avais aussi décidé d’inviter Vizionn sur ce projet, c’est un très bon ami, mais au delà de ça on travaille ensemble aussi depuis environ un an, il a toujours su retranscrire ma musique à travers ses clips…Cette fois ci il m’a proposé de faire un court métrage sur la track “Tellus”. Toute son équipe et leurs travaux ont vraiment été exceptionnels.”

“Reflexion with your Heart”, deuxième titre de l’EP, entretient cette atmosphère angoissante avec des samples stridents, surmontés de nombreuses lignes synthétiques. Rythmé d’une bassline régulière et de claps entêtants, il s’étend sur plus de 8min et nous engouffre dans une spirale de réminiscences inconnues. 
La track B1 marque une fracture avec l’atmosphère de la première face.  Comme salvateur, “Rebirth of Jupiter” semble être une invitation à l’expiation et la libération avec une bassline progressive et breakée, puissante puis intrusive, cadencée par un snare et des effets de reverb. 
Pour clore cet EP, ce n’est autre qu’Ekserd, producteur de Techno Berlinois au style singulier, qu’a choisi MSKD pour un remix du titre “Eclipse”. Il a fait le choix d’une production riche et texturée, au rythme entraînant qui contraste avec la dynamique globale de l’EP. 

“Dès le début du projet je savais où ça allait me mener, j’ai invité Ekserd, boss du label Ressort Imprint, pour remixer une des tracks, je dois avouer qu’il m’a étonnamment surpris, en proposant quelque chose de totalement différent, tout en restant dans la meme ligne artistique. Durant le projet j’ai eu la chance de le rencontrer lors de ma date au Griessmuehle, c’est quelqu’un que j’apprécie énormément, que ce soit humainement ou professionnellement.”

Enfin, l’outro clos ce 6 titres dans une sensation d’espace et de flottement avec une production ambient structurée par des nappes synthétiques languissantes.  
Si MSKD à voulu nous faire pénétrer son subconscient avec cet EP, c’est en prenant le temps d’apprécier le juste équilibre de chaque morceau avec une écoute exaltante et apaisante, que nous pouvons nous imprégner de cette atmosphère extatique. 

Plus d'articles
La dernière vague de BPM de la tournée Born to Rave va déferler sur Marseille, Strasbourg et Paris !